THE X-FILES: ARCHIVES T.1
The X-Files #1-6 - Etats-Unis - 1995
Image de « The X-Files: Archives T.1 »
Dessinateur : Charlie Adlard
Scenariste : Stefan Petrucha
Nombre de pages : 160 pages
Distributeur : Glénat
Date de sortie : 15 juin 2016
Bande dessinnée : note
Jaquette de « The X-Files: Archives T.1 »
portoflio
LE PITCH
Avec The X-File Archives, faites équipe avec Mulder et Scully et percez une nouvelle série de mystères ! Savamment construites par Stefan Petrucha et dessinées par Charlie Adlard (le dessinateur de Walking Dead), ces enquêtes se déroulant parallèlement à la série TV nous mettent une nouvelle fois face à la menace Alien et à la conspiration… La vérité est ailleurs !
Partagez sur :
L'autre vérité

Après avoir lancé la publication française de la dernière série en date, Glénat entame dans la foulée la réédition (cette fois en intégrale) de la première itération produite par Topps Comics dès 1995 alors que le show de Chris Carter commence à installer son univers et son incroyable succès.

Une série de comics qui ne sera pas imaginée immédiatement par l'éditeur, car il faut le rappeler, lorsque la Fox débute la diffusions de The X-Files en 1993, peu sont près à miser sur cette étrange anthologie paranoïaque et sombre, alors que Les Aventures de Brisco County JR, comédie western diffusée juste à la case horaire précédente, mise plus sur l'humour et les délires référentiels. L'une n'ira pas plus loin que sa première saison (et c'est bien dommage), tandis que l'autre s'envole pour dix saisons et deux long métrages. C'est donc au milieu de la seconde saison que les fans peuvent commencer à découvrir le comic complément, qui à son tour va délivrer mensuellement ses enquêtes de l'étrange et du paranormal, avec un duo, Mulder et Scully, encore aussi sobrement esquissé que la mythologie proprement dite. Romancier à succès outre-Atlantique et collaborateur BD occasionnel, Stefan Petrucha obtient quasiment carte blanche sur le titre, pouvant jouer à loisir avec les évènements et les personnages, quitte fréquemment à devancer la série en mettant en avant les Lone Gunmen ou l'Homme à la cigarette.

 

Affaires non classées


Mieux, lorsque dans le triptyque « L'oiseau de feu » il utilise le météore tombée en 1908 sur Tungunska, il devance largement des évènements à venir à la télévision... et ce jusqu'à une étrange pluie noire. Si forcément ces évènements parallèles ne trouveront pas d'écho direct chez Chris Carter et seront donc partiellement effacé par des évènements à venir, ils démontrent néanmoins la compréhension totale du scénariste envers la licence. L'ambiance est là, la structure et le ton des épisodes aussi, tournant pour ce premier album presque exclusivement autour de complots gouvernementaux à fortes connotations aliens. Un comics dérivé soit, mais de qualité et respectueux qui creuse certaines questions rodant autour de la foi aléatoire de Danna Scully, le devenir de la sœur de Mulder et même une première vision d'une organisation tentaculaire, presque plus effrayante que celle que connaitra le programme TV. Bourré d'idées et assez nerveux dans son écriture ramassée pour tenir la dragée haute à l'alternance one-shot et épisodes spéciaux, ces archives rééditées aux USA par IDW, ne brouilleront jamais les vrais fans, bien au contraire. Les lecteurs plus comics de leur côté auront forcément la curiosité d'y jeter un œil puisque ces X-Files furent la première série majeure de Charlie Adlard aux USA. Le futur artiste incontournable et increvable de The Walking Dead n'affichait pas encore la précision d'aujourd'hui (il faut le dire Mulder et Scully sont carrément moches), ni la grammaire percutante de son découpage, mais on reconnaît immédiatement son approche, réaliste, nerveuse et centrée sur les regards, qui feront sa force à venir. Un petit voyage de quelques vingt ans en arrière qui devrait faire beaucoup d'heureux.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2023