ON MARS_ T1 : UN MONDE NOUVEAU
France - 2017
Image de « On Mars_ T1 : Un Monde nouveau »
Dessinateur : Grun
Scenariste : Sylvain Runberg
Nombre de pages : 80 pages
Distributeur : Editions Daniel Maghen
Date de sortie : 31 août 2017
Bande dessinnée : note
Jaquette de « On Mars_ T1 : Un Monde nouveau »
portoflio
LE PITCH
Jasmine Stenford est en route pour Mars, condamnée aux travaux forcés, en compagnie de milliers d’autres prisonniers. Etre condamnée à la prison en l’an 2132, c’est un aller simple dans les camps de travail de Mars assuré. Sans espoir de retour. Comme tous les prisonniers arrivant sur cette planète, on lui greffe un implant respiratoire facial qui lui permettra de respirer à l’air libre, en attendant que l’atmosphère martienne soit suffisamment transformée pour que les humains...
Partagez sur :
"Tu te casses sur mars!"

Nouveau duo de créateurs pour l'éditeur / galeriste Daniel Maghen qui offre au prolifique Sylvain Runberg et au tout aussi doué Grun de débarquer sur notre futur colonie martienne. Le premier tome d'une trilogie qui annonce quelques réflexions congrues sur le contexte actuel, mais qui penche pour l'instant efficacement vers le récit carcéral.

Encore une fois la planète bleue est dans un état déplorable et l'ultime solution humaine est d'accélérer la terraformation de notre voisine rouge. Un postulat assez classique mais qui immédiatement ici se mêle aux réflexions sociaux-politiques marquées du scénariste Sylvain Runberg (Sukeban Turbo, Sept Cannibales). Un touche à tout omniprésent, pas toujours incontournable forcément, mais qui sait régulièrement teinter ses BD de genre de pointes d'analyses bien venues. Ici en l'occurrence, cette expansion spatiale ne s'accompagne pas d'une nette évolution de l'organigramme humain, les dirigeants ayant la brillante idée de balancer tous les condamnés sur place pour quelques travaux forcés salvateurs. Entre l'histoire (l'Australie, l'esclavage...), le présent (l'état des prisons et la monté des extrémistes) et le futur, Runberg entame une danse d'autant plus entrainante qu'elle explore sans décoller dans les leçons évidentes et les dénonciations faciles. Un contexte plutôt intéressant, tout comme la question écologique, que les créateurs de On Mars_ laissent, pour l'instant, en arrière plan, préférant aborder Un Monde nouveau comme une série B de SF assez musclée, clairement inspirée des films de prison et d'évasion.

 

Red is the new Black


L'héroïne, impétueuse, vive mais distanciée, est clairement dans les canons du genre et sa lente compréhension du système et son intégration tout autant. Cependant, là encore l'écriture fait le reste avec des dialogues économes, des seconds couteaux équilibrés et un rythme maitrisé. Pas grand-chose à redire, surtout que sous les élans musclés, On Mars_ place sa loupe grossissante sur quelques mécaniques bien connues, comme la radicalisation nourrie de la répression. Un premier tome des plus accrocheurs qui, les Editions Daniel Maghen obligent, met bien entendu en avant le talent visuel de Grun. Un artiste découvert sur La Conjuration d'opale et Métronom' qui se dépasse encore ici, imposant son trait réaliste et fluide dans un décorum hard SF parfaitement rodé avec juste ce petit quelque-chose de Moebius pour la fantasy. Les planches sont admirables, dotées d'une colorisation directe fine et gracieuse, et animent ce voyage dépaysant d'une amplitude supplémentaire. Forcément, il faut attendre la suite pour savoir jusqu'où veulent aller Runberg et Grun, mais déjà les qualités sont là... Tout comme l'édition, ajoutant plus d'une vingtaine de pages de croquis et peintures inédites. Classe.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022