2112
Etats-Unis - 1991
Image de « 2112 »
Dessinateur : John Byrne
Scenariste : John Byrne
Nombre de pages : 88 pages
Distributeur : Delirium
Date de sortie : 7 juin 2019
Bande dessinnée : note
Jaquette de « 2112 »
portoflio
LE PITCH
2112. Le futur est enfin parfait. La technologie a remplacé les bienfaits de la nature, la robotique sert les hommes dans leur quotidien, la réalité virtuelle pourvoit à tous les désirs, le clonage permet des miracles… Et la sécurité est confiée à un consortium privé, Safeguard, Inc., qui forme de jeunes talents à la préservation de l’ordre et au maintien de l’utopie. Mais cette société radieuse a inéluctablement ses côtés sombres et ses laissés-pour-compte qui réclament...
Partagez sur :
x-force

Grand nom de l'industrie des comics, la plupart des lecteurs ne connait en général de John Byrne que ses créations rendues au service des Big Two. Question de remédier à cela, Delirium se penche sur son cas et entame son travail en proposant pour la première fois en France le futuriste 2112 intégralement en couleurs, et avec un joli cahier de crayonnés en supplément.

Ex- stars des 80's John Byrne a définitivement marqué le visage des comics grace à son travail admirable et iconique sur les plus grosses séries des éditeurs Marvel et DC, que ce soit les X-Men bien entendu, mais aussi Fantastic Four, She-Hulk, Wonder Woman et le reboot controversé Man of Steel. Et à l'orée des années 90 comme une grande part de ses collègues scénaristes et artistes de la nouvelle garde, Byrne a choisi de reconquérir sa liberté et de partir à l'assaut de ces fameux creator-own largement démocratisés aujourd'hui. L'opération se fait alors sous le nouveau label Legends de Dark Horse, où officie un certains Mike Mignola qui s'apprête à publier son premier Hellboy, avec un concept que l'auteur réfléchie depuis quelques temps déjà et qui fut même un temps abordé comme une collaboration avec le légendaire Stan Lee : 2112. Un one shot d'une soixantaine de pages qui décrit un futur « idéal », une civilisation harmonieuse et pacifique ayant réussi à échapper à un effondrement écologique (malheureusement très crédible dans sa description succinte) grâce à une science maitrisée.

 

first class


Mais derrière la vitrine, se cache bien entendu de nombreux secrets que Kirkland, jeune recrue d'une police privatisée, va découvrir aux cotés de l'agent Rouge, mélange masqué du Punisher et du Clint Eastwood de La Relève. Comme souvent avec John Byrne, que ce soit visuellement ou dans la structure de son univers, l'impact du Golden Age et de John Kirby en particulier est omniprésent, mais abordé avec un ton résolument plus adulte, plus sombre et plus cru. Certes une troupe de super-vilains, dirigée par le gourou Sathanas (pas une grande trouvaille ce nom...), prépare en secret une révolution dévastatrice on ne peut plus classique, mais le traitement est largement moins manichéens qu'une production mainstream, jouant sur la corde politique, les métaphores raciales et sexuelles, pour ouvrir la voie à une conspiration remontant aux années 1960 et des recherches sur un mutagène pouvant donner naissance au surhomme. Un bon soupçon de thriller paranoïaque dans un décor de SF dark et un traitement musclé de super-héros, 2112 ne manque pas d'ambitions et d'attraits. A commencer bien entendu par le graphisme semi-réaliste de John Byrne, parfois ici un peu malmené par une première publication bousculée, mais sans entacher sa précision et son sens imparable de l'action. Surtout, l'album est un condensé de concepts qui ne demandent qu'à être développé. Ce sera bien entendu le cas dès l'année suivante avec le lancement de Next Men, prolongeant plus encore cette réinvention adulte des codes des séries mutantes de Marvel et l'une de ses grandes œuvres, dont 2112 se révèle être une introduction spectaculaire. Bonne nouvelle Delirium a annoncé travailler actuellement sur la prochaine édition de cette série emblématique.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2019