LES TORTUES NINJA T.7 : L’ATTAQUE SUR LE TECHNODROME
Teenage Mutant Ninja Turtles #41–44 - Etats-Unis - 2014/2015
Image de « Les Tortues Ninja T.7 : L’Attaque sur le Technodrome »
Dessinateur : Cory Smith
Scenariste : Kevin Eastman, Tom Waltz
Nombre de pages : 112 pages
Distributeur : HI Comics
Date de sortie : 19 juin 2019
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Les Tortues Ninja T.7 : L’Attaque sur le Technodrome »
portoflio
LE PITCH
Ce que Donatello redoutait tant est arrivé… Le temps presse ! Krang passe à la vitesse supérieure et les Tortues n’ont pas une minute à perdre si elles veulent l’empêcher de terraformer la planète entière à l’aide de son Technodrome. Les enjeux sont plus élevés que jamais et les quatre frères doivent lutter sur tous les plans ! Mais une alliance inattendue pourrait bien leur apporter un peu d’espoir…
Partagez sur :
final fight

Preuve, s'il en fallait, qu'elles ne sont pas sans talents, les Tortues Ninja arrivent toujours à refaire leur trou, passant d'un éditeur à l'autre (aux USA comme en France) et survivant même aux assauts du producteur Bruckheimer. Et désormais donc, leur destin se joue du coté de Hi Comics avec, il faut l'avouer, de nouvelles carapaces qui font de l'effet.

Entre les différents long métrages, les séries très grand public, les dessins animés, on aurait tendance à oublier que, comme beaucoup de licences, les Teenage Mutant Ninja Turtles (ou TMNT pour les intimes) sont avant tout des héros issus de comics. Chose étonnante, si ces dernières années c'est IDW qui a récolté les droits du titre, c'est toujours le même Kevin Eastman (co-créateur avec Peter Laird) qui supervise les évolutions de la gamme, œuvre en partie sur la confection de la trame et livre même quelques couvertures alternatives très typées pour les fanas du look 80's. Mais gageons que la nouvelle orientation de TMNT est sans doute plus du fait du nouveau scénariste au long court, Tom Waltz, qui s'efforce depuis presqu'une centaine de numéros de donner une nouvelle dimension aux personnages et à leur univers. Toujours de la castagne, une bonne dose d'humour, des créatuers improbables et pourquoi pas quelques pizzas, mais la série se montre beaucoup plus mature et structurée dans ses trames, rejoignant ainsi des publications carrées et produites avec luxe par Marvel ou DC. Dernier album traduit en France, L'Attaque sur le Technodrome en est la preuve tant il décrit avec énergie et tension la montée en puissance d'enjeux disposés avec minutie dans les chapitres précédents, et pourrait même ressembler par son assaut final et ses scènes de batailles rangées à un crosssover des Avengers.

 

l'art de la guerre


Il faut dire qu'ici l'enjeu est ni plus ni moins que la sauvegarde de notre planète que le terrible Krang, dont toute trace de ridicule flashy a disparu, se prépare à terraformer à son image. L'occasion de créer une alliance inédite avec le clan foot et leur leader Shredder, de rappeler quelques bataillons de mutants-amis (comme Mondo le gecko et son skate-mitraillette... so 80's !), mais aussi d'élever cruellement la mise en plaçant d'authentiques épées de damoclès au dessus des têtes des quatre tortues : Leonardo, Michelangelo, Donatello et Raphael (était-il nécessaire de le rappeler). Un recueil assez spectaculaire, bourré d'action et de bonnes surprises, ou Tom Waltz réussit constamment à manier à la fois les fondamentaux kitchs des TMNT, leur sens de la décontraction et leurs élans d'honneurs familiaux, et un angle de vue digne d'un blockbuster permettant alors de transformer les débiles Bebop et Rocksteady (le rhino et le sanglier) en vrais dangers capables de mettre leurs menaces à exécution. Et exécution c'est le mot. Les Tortues n'ont donc que rarement semblé aussi en forme, de nouveau en connexion avec leur époque sans tomber dans la caricature jeuniste. Elle se trouvent d'ailleurs des designs plus fluide, légèrement teenage mais surtout dynamique, grâce à un Cory Smith (Legend of the Shadow Clan, Magnus Robot Fighter) clairement très à l'aise avec le mélange de léger réalisme et d'expressivité cartoony nécessaire pour leur donner une jolie épaisseur. Si vous aviez lâché le quatuor il y a quelques années, voilà une très bonne occasion de s'y remettre.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2019