SUIKODEN III T.1
幻想水滸伝III~運命の継承者 - Japon - 2002
Image de « Suikoden III T.1 »
Dessinateur : Aki Shimizu
Scenariste : Aki Shimizu
Nombre de pages : 320 pages
Distributeur : Soleil
Date de sortie : 22 septembre 2021
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Suikoden III T.1 »
portoflio
LE PITCH
La guerre fait rage depuis des lustres entre les Grasslands et les Zexen. De chaque côté, les jeunes générations sont formées pour défendre leur clan. Victimes de cette guerre fratricide, la frêle Chris et le jeune Hugo devront se battre jusqu'à la mort. Derrière ce conflit se cache cependant la quête des True Rune, conférant à leurs possesseurs des pouvoirs inimaginables.
Partagez sur :
les étoiles brillent toujours

Publié une première fois à partie de 2006 en France, le manga dérivé de Suikoden III revient en Perfect Edition de cinq volumes permettant ainsi aux nouveaux lecteurs de se le procurer sans faire le jeu des spéculateurs sur le net, et de profiter des quelques pages couleurs qui ouvrent chaque tome. Deux bonnes raisons supplémentaires de plonger dans l'aventure donc.

Apparue en 1995 sur Playstation première du nom, la saga Suikoden, ou du moins ses premiers chapitres, est aujourd'hui considéré comme l'un de ces grands classiques du RPG japonais dont le troisième opus fait figure d'acmé. Autant par l'aboutissement de ses nombreuses mécaniques (dont la multiplication hallucinante des personnages jouables) que la richesse de son scénario épique. Cependant avec ses nombreuses trames parallèles et sa quêtes de 108 étoiles (donc autant de personnages plus ou moins creusés), l'adaptation en BD était effectivement une tache des plus ardues. Pourtant la mangaka Aki Shimizu (L'Escadrilles des nuages, Qwan) s'en sort incroyablement bien réussissant à capter l'énergie même du jeu sans jamais s'y ensevelir. Elle approche ainsi l'œuvre originale avec beaucoup de respect, s'efforce d'en préserver la grande majorité des protagonistes (certains ne sont pas loin du simple clin d'œil), de retranscrire pas à pas le scénario du jeu, tout en y apportant la petite dose de trahisons nécessaires.

 

les trois royaumes


Plus questions alors pour le jeune Hugo, souvent accompagné de son griffon Fubar, de partir à travers le monde sur la trace des ces héros légendaires afin de retrouver la paix, ceux-ci viendront directement à lui, ou au Chevalier Chris, ennemie d'un temps, et Geddoe, mercenaire aux motivations plus troubles. L'avancée se fait ainsi plus naturellement et permet à Aki Shimizu d'explorer plus profondément l'arrière plan de Suikoden III, son univers, ses paysages, ses cultures et ses enjeux stratégiques et politiques. Voir même d'éclairer plus efficacement certains points tout juste évoqués dans la partie. Et ce, sans perdre non plus de vue le souffle de l'épopée, récit de guerres, de trahisons et de jeunes héros ballottés sur les mers du destin, dans un décors d'Heroic Fantasy certes peu original, mais parfaitement mené et dépeint. Un scénario parfaitement orchestré et rythmé, mais aussi des planches qui certes manquent un peu (avec le regard d'aujourd'hui) de profondeur dans les arrière-plans, mais séduisent immédiatement par l'expressivité des designs, le dynamisme constant des poses et du découpage. De quoi, entre deux dialogues naïfs, balancer une gigantesque bataille spectaculaire et meurtrière, venant toujours rappeler sans détour les ravages de la guerre. Joli cadeau pour les nombreux fans de la saga de Konami, le manga de Suikoden III a aussi le mérite de rester totalement accessible aux néophytes, délaissant avec sobriété le fan-service habituel et segmentant, s'approchant comme un bon petit shonen aux accents tragiques. Toujours un plaisir.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021