DEMAIN : ACTE 1
France - 2022
Image de « Demain : Acte 1 »
Dessinateur : Louis Alloing
Scenariste : Rodolphe, Leo
Nombre de pages : 56 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 5 janvier 2022
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Demain : Acte 1 »
portoflio
LE PITCH
Dans l'insouciance des fifties, Joe découvre dans une vieille maison abandonnée un passage étrange, immense et sombre. Ailleurs, Fleur doit fuir avec son père car les gangs de ce monde apocalyptique dans lequel ils vivent se font de plus en plus menaçants. Deux jeunes adolescents de deux mondes très différents que tout semble séparer et qui pourtant se retrouvent dans leurs rêves...
Partagez sur :
Plus qu'hier

Kenya, Centaurus, Europa... Faut-il encore présenter le duo d'auteurs composé par Rodolphe et Léo, aux bibliographies respectives déjà bien chargées ? Créateurs de BD SF doté d'un classicisme élégant, ils reviennent avec une nouvelle série qui célèbre à nouveau leur vision du futur... Mais avec un pied bien ancré dans les 50's. Demain c'était hier.

Il n'y a absolument rien de péjoratif dans le fait de dire que Rodolphe et Leo travaillent leurs bande dessinée avec une certaine forme de résistance aux influences plus modernes. Des propositions comme Demain, restent ainsi toujours aussi proches d'une école de la BD franco-belge, que certains pourraient qualifier d'un peu datée, qui ne refuse jamais de s'inscrire pleinement dans un socle classique. Dessinateur sur la série Robert Sax, Louis Alloing s'inscrit d'ailleurs parfaitement dans cette démarche avec sa ligne claire très marquée, ses personnages simples et délicats mais non dénués de réalisme, des décors à l'essentiel mais joliment délimités et un découpage sobre et fluide. Tout est une question de savoir-faire finalement. Ce qui est sans doute plus que jamais le cas avec Demain qui alterne dans ce premier tome ce qui ressemble à deux temporalités très distinctes. D'un coté Joe et quelques jeunes gens des 50's (jupe, soquets, blousons noirs et mèche gominées) qui découvrent dans une maison abandonnée une porte qui mènent vers nulle part et de l'autre une adolescente, Fleur, et son père, qui tentent de survivre dans un monde post-apocalyptique.

 

lignes croisées


Les deux avancent conjointement, et les mystères s'y multiplement que ce soit l'absence d'étoiles ou de pluie dans la première, ou l'apparition de créatures étranges (la signature de Léo) dans la seconde, avec bien entendu la promesse à venir d'une réunion annoncée par des rêves communs. Les férus du genre sentent déjà les grandes lignes se mettre en place, mais ce n'est pas forcément sur un futur effet de surprise probable que l'album séduit, mais plus modestement sur ses qualités d'écritures, sa caractérisation des personnages et son rythme maîtrisé qui accrochent en quelques pages. En particulier le caractère de la jeune héroïne qui passe de jeune fille un peu protégée dans un village isolé et plutôt bucolique, à gamine en fuite qui va devoir se durcir plus vite que son paternel face à la réalité de ce monde futur peu engageant. Quelques rencontres malencontreuses, une violence qui les rattrape et sans tourner à la Sarah Connor de pacotille, la demoiselle se raffermie en quelques lignes. Une mise en place carrée, efficace et une petite atmosphère très particulière qui donnent à ces prémisses de Demain d'excellentes bases pour une plus vaste aventure encore.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022