LES TROIS LOIS DU MONDE
France, Chine - 2022
Image de « Les Trois lois du monde »
Dessinateur : Xiaoyu Zhang
Scenariste : Xiaoyu Zhang
Nombre de pages : 106 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 4 mai 2022
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Les Trois lois du monde »
portoflio
LE PITCH
Dans cette école rustique d'une province pauvre et reculée, le professeur consacrait son énergie à une dizaine d'enfants avides de découvrir le monde. Sa vie était certes rude, mais seule l'éducation permettrait à ces jeunes de sortir de l'ignorance et de se bâtir une vie meilleure que celle de leurs parents. Son enseignement était même sur le point de changer le destin de toute l'humanité...
Partagez sur :
Lào shi

Troisième volume de la collection consacrée aux adaptations en BD de la vaste œuvre littéraire de Liu Cixin, considéré comme l'un des grands maitres de la SF littéraire moderne, Les Trois lois du monde marie délicatement space opera et drame humaniste dans un récit métaphorique au message aussi évident que nécessaire.

Révélé mondialement en 2016 avec son roman Le Problème à trois corps auréolé du prestigieux prix Hugo du Meilleur premier roman, Liu Cixin est depuis un auteur célébré par des millions de lecteurs, parfois aussi renomés que l'ancien président Barak Obama, utilisé même, à son corps défendant, comme outils de propagande pour le régime chinois. Ces textes sont pourtant loin d'être inféodés à la politique de Pékin, s'efforçant surtout au travers des romans et nouvelles de manier réflexions scientifiques, politiques et civilisationnelles pour explorer la nature humaine et ses évolutions possibles. Et l'avenir de celui-ci ne pourra en passer que par l'éduction, la transmission et le savoir comme nous le rappelle Les Trois lois du monde, transformé en album grand format par Delcourt. Aux commandes de cette adaptation on retrouve le compatriote Xiaoyu Zhang, ici aux textes et aux dessins, que l'on avait déjà pu observer sur la série Crusades ou Les Chroniques de légions avec un mélange de l'esthétique épurée asiatique, pour ne pas dire manga, une certaine dose de réalisme et une colorisation fouillée et précise.

 

Infinies


Et ses talents se déploient ici en deux phases alternés avec d'un coté le récit d'un courageux professeur perdu dans la campagne chinoise devant éduquer quelques bambins esseulés dans un bâtiments en ruine, et de l'autre un empire cosmique qui traverses les galaxies détruisant des systèmes solaires entiers pour créer une barrière avec leurs anciens ennemis. D'un coté une trame intimiste, sensible aux contours de drame social ultra réaliste, et de l'autre du Space Opera à l'échelle surdimensionnée explorant les conséquences d'une guerre millénaire. Bien entendu les deux lignes vont finir par se rejoindre et venir éclairer les valeurs primordiales mises en avant par Liu Cixin et par la BD en question, célébrant autant un corps de métier trop souvent conspué (merci Sarkozy, Macron et compagnie) et pourtant essentiel dans l'élévation des personnes et des cultures. Richement mis en image, tour à tour touchant, émotionnel et spectaculaire avec des designs SF imposants et des visions stellaires fastueuses, Les Trois lois du monde reste cependant très ancré dans sa motivation de nouvelle à message et peut alors aussi bien paraitre laborieux que prévisible dans un dénouement sentencieux et, naturellement, didactique, sans doute bien plus impactant sur les jeunes lecteurs que les plus expérimentés. Une petite fable philosophique touchante dont l'échelle disproportionnée rejoue cette notion précieuse du petit grain de sable qui peut changer le visage de l'univers.

Nathanaël Bouton-Drouard


 

Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022