La Planète des singes par Rod Sterling
Jungle Fantasy Ivory T.1 de Doug Miers & co.
Superman : Up in the Sky de Tom King & Andy Kubert
Rejoignez-nous sur :
Image de « La Planète des singes par Rod Sterling »

Après l'Alien 3 de William Gibson, Vestron continue dans son exploration des scénarios inédits, ou avortés, remis en avant par la collection Visionaries de Boom Studios ! Peut-être plus mythique encore, la première mouture de La Planète des singes imaginée par Rod Serling renait de ses cendres et c'est forcément un indispensable pour les fans de la saga.

Image de « Jungle Fantasy Ivory T.1 de Doug Miers & co. »

On les avait laissé seules, éplorées, dénudées et affamées en pleine jungle et forcément on se demandait ce qu'avaient pu devenir nos belles sauvageonnes de Jungle Fantasy. Les, enfin la, voici de retour dans un album entièrement dédié à Ivory, aventurière blonde prête à tous les sacrifices pour retrouver sa progéniture.

Image de « Superman : Up in the Sky de Tom King & Andy Kubert »

Agaçant par son naturel boyscout pour les uns, fascinant par sa stature de modèle immuable pour les autres, Superman n'est jamais aussi intéressant que lorsqu'il est abordé justement par le biais de sa légende. Valeur montante de DC Comics, Tom King délivre l'un des portraits les plus éloquents du plus célèbre des immigrés clandestins.

Image de « Bêtes de somme T.2 par Evan Dorkin & co.  »

Huit ans (en années humaines) après la publication d'un premier tome remarqué, la petite bande à poils et à puces de Bêtes de somme revient enfin chez Delcourt pour un second volume tout aussi riche en fantômes, sorcellerie, démons et humour félin. Mais en coulisse il semblerait que la laisse va bientôt changer de main.

Image de « Judge Dredd : Mega-City Two de Douglas Wolk & Ulyses Farinas »

Après de trop longues années de vaches maigres, Judge Dredd prend enfin sa, petite, revanche dans les étals français. D'un coté Delirium retraduit les épisodes historiques, de l'autre Vestron se charge des crossovers, tandis que Réflexion se charge des essais US. Dernier traduit chez ce dernier, Mega-City Two se prend des airs de vacances estivales. Mais attention aux coups de soleil.

Image de « Batman Universe de Brian M. Bendis & Nick Derington »

Nouvelle porte d'entrée dans l'univers complexe, sombre et chargé de ce pauvre Batman, Batman Universe se veut un spectacle grand public, léger et accessible. Mais avec Brian M. Bendis et Nick Derington aux commandes le divertissement est rapidement teinté d'un second degré et d'un grain de folie qui séduisent.

Image de « Zig de Takashi Nagasaki & Tetsuya Saruwatari »

Le collaborateur de Naoki Urasawa sur Monster et Pluto s'associe à l'illustrateur de Free Fight pour un actionner pétaradant et méchamment viril. Mais dans Zig, La Terreur est inacceptable, les gros muscles et les grosses pétoires ne sont pas toujours la meilleure réponse.

Image de « Green Arrow : The Longbow Hunters de Mike Grell »

Au milieu des grands crossovers, crises diverses et longs runs historiques, l'histoire de DC a tout autant, voir plus même, été marquée par quelques mini-sagas moins spectaculaires, mais dont l'impact se ressent encore aujourd'hui. Totalement inédits en France, le trois chapitres de The Longbow Hunters ont en l'occurrence redéfini l'archer Green Arrow et largement inspiré sa récente série TV.

Image de « Danger Girl : Renégate d'Andy Hartnell & Stephen Molnar »

Peu à peu Graph Zeppelin rattrape le retard qu'avait pris la publication de Danger Girl en France et Renégate est un sacré tournant pour le titre. Celui où le titre rebondit pour repartir sur les traces du Hammer, mais qui aussi creuse un peu le passé de la belle Abbey Chase.

Image de « Voraces de Christophe Bec & Stefano Landini »

Nouveau volume de la collection très bis de Glénat, Flesh & Bones, pour une mission suicide au fin fond du désert du Thar avec une horde de zombies aussi affamés que malin. Mais même s'ils conduisent des 4x4 les zombies, ça reste des morts-vivants.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020