Game of Thrones Saison 8
Hellboy de Neil Marshall
Avengers Endgame des frères Russo
Rejoignez-nous sur :
Image de « Game of Thrones Saison 8  »

L'affaire est pliée. Deux ans d'attente, un tournage marathon, six épisodes et des millions de fans partagés entre haine, déception, dépression, satisfaction et nostalgie. Kit Harrington, roi du Nord et favori de ces demoiselles, est même entré en cure de désintoxication a t-on pu apprendre ces derniers jours. Game of Thrones a rendu son tablier et l'encre, le sang et les larmes ont coulé abondamment. Un petit bilan s'impose donc. Haters, passez votre chemin !

Image de « Hellboy de Neil Marshall »

Pour avoir l'outrecuidance de passer après les deux opus de Guillermo Del Toro, pour faire office de dernier clou dans le cercueil d'un troisième volet longtemps espéré, le film de Neil Marshall partait perdant. Et bien entendu, la critique, dans sa grande majorité, n'a pas manqué de tomber à bras raccourcis sur ce reboot considéré comme une hérésie.

Image de « Avengers Endgame des frères Russo »

Et c'est reparti pour un tour ! Mais cette fois-ci, c'est la bonne. Ou la dernière. Peut-être. Difficile d'être certain avec Marvel, le studio qui n'en finit pas de teaser, de crossoveriser, de sequelliser et de rebooter. Lancés dans une course à la surenchère super-héroïque tantôt grisante, tantôt fatigante, les frères Russo sont toutefois parvenus à conclure certaines storylines entamées il y a près de 11 ans. Et de fort belle manière.

Image de « Shazam ! de David F. Sandberg »

Le monde des super-héros costumés se divise en deux catégories. Dans la première, celle des valeurs sûres, on trouve par exemple The Punisher, Batman ou Wolverine. Dans la seconde, celle des essais qu'il s'agira tant bien que mal de transformer en croisant les doigts, on pourrait citer Wonder Woman, Captain America ou... Shazam !

Image de « Simetierre de Kevin Kölsch et Dennis Widmyer  »

S'attaquer à une adaptation de Stephen King reste toujours un moyen sûr d'avoir une base narrative solide, et une fanbase présente pour le box-office. Ce n'est pas pour autant tâche facile, tant les écrits du "maître de l'horreur" peuvent être denses et complexes, et, dans le cas de Simetierre, tant l'ombre de la première adaptation plane autour du projet.

Image de « True Detective saison 3 de Nic Pizzolatto »

Tout le monde la croyait morte et pourtant non. Après presque quatre ans d'absence, True Detective dévoile enfin sa troisième saison. L'occasion de voir si Nic Pizzolatto a entendu les sirènes hurlantes de ses détracteurs et s'est rangé à leurs avis. Dans un certain sens, oui. Dans un autre, non. Alleluia !

Image de « Captain Marvel d'Anna Boden & Ryan Fleck  »

Tout le monde l'a vu donc ce n'est un secret pour personne : la scène post-générique d'Avengers : Infinity War révéla un emblème étoilé sensé représenter le dernier espoir d'une humanité réduite de moitié par Thanos. Si certains spectateurs prenaient l'information sans la comprendre, d'autres s'attendaient déjà à voir débarquer Captain Marvel dans les prochains efforts du MCU.

Image de « Happy Birthdead 2 You de Christopher Landon  »

Souffrant du traitement pas très rigoureux d'un concept pourtant prometteur (Un Jour Sans Fin vs Scream), le premier Happy Birthdead sauvait pourtant la mise grâce à l'enthousiasme d'un casting impeccable dominé par la fabuleuse Jessica Rothe. Sans surprises, la suite qui sort ces jours-ci dans nos salles affiche exactement les mêmes défauts et qualités. On remet le couvert ?

Image de « Les Funérailles des roses de Toshio Matsumoto  »

Amateurs et amatrices de curiosités filmiques, réjouissez-vous ! Carlotta déroule le tapis rouge pour Les Funérailles des roses, premier long-métrage culte et inclassable de Toshio Matsumoto, l'un des papes de la Nouvelle Vague nipponne. Une expérience incontournable qui s'offre une seconde jeunesse via une luxueuse restauration en 4K !

Image de « Border de Ali Abbasi »

Auréolé du prix Un certain regard en 2018, le film n'est pourtant pas conseillé à toutes les rétines. Inclassable et malaisant, Border lorgne souvent du côté du cinéma de David Cronenberg ou Lars Von Trier; notamment L' Hôpital et ses ses fantômes ou Chromosome 3 pour le premier. On le sait, depuis une vingtaine d'années, la Suède multiplie les pépites pelliculées.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2019