The Third Day avec Jude Law
Tarantino Reservoir Films de Philippe Lombard
La Nuée de Just Phillipot
Rejoignez-nous sur :
Image de « The Third Day avec Jude Law »

Ce mois de Septembre 2020, était à marquer d'une pierre blanche, il était l'occasion d'une découverte d'un bijou de série sur la plateforme SVOD OCS. Un programme des plus singulier pour qu'on s'y penche : il se compose de 6 épisodes d'une heure chacun (jusqu'ici rien de vraiment inédit pour le format british) sous la forme de deux grands arcs de trois épisodes intitulés Summer avec Jude Law en acteur principal, et Winter avec Naomie Harris.

Image de « Tarantino Reservoir Films de Philippe Lombard »

Cinéaste cinéphile par excellence Quentin Tarantino explore depuis Reservoir Dogs un réseau de références, de clin d'œil et d'allusions savantes à la grande et belle (mais pas que) histoire du cinéma. Un melting pot fou et sans bornes que Philippe Lombard propose de décrypter en partie pour les fins amateurs.

Image de « La Nuée de Just Phillipot »

Pour son premier long-métrage, Just Phillipot se lance dans le genre du drame horrifique mais dans un univers plutôt inédit pour le genre, le milieu agricole. Un moyen original mais néanmoins pertinent pour aborder ce genre en France. Le résultat arrive t'il à convaincre ?

Image de « The Forest of Love de Sono Sion »

Il est une certitude sur la plateforme Netflix, elle souffle autant le chaud et le froid dans ses choix éditoriaux. Il réside quelques perles rares, qui méritent d'être vues, The Forest of Love en fait partie. Clap ! Action !

Image de « Les 3 Jours du Condor de Sydney Pollack  »

Fichtre. Les 3 jours du Condor souffle ses quarante-cinq bougies et ressort en salle dans une fabuleuse copie 4K. L'occasion de goûter au charme immuable de l'un des plus percutants thrillers d'espionnage des années soixante-dix. Une œuvre définitive qui fait, aujourd'hui encore, figure de matrice. Ou l'alliance parfaite du glamour de l'âge d'or et de la veine paranoïaque du « Nouvel Hollywood ».

Image de « Kaijû, envahisseurs & Apocalypse, un livre de Fabien Mauro »

Pas vraiment représenté de nos jours autant du coté des éditeurs vidéo que des sorties en salles (comme expliquer que Shin Godzilla soit toujours inédit en France ?) le cinéma de SF japonais, et en particulier le Kaiju Eiga, trouve enfin un ouvrage à sa hauteur avec une étude passionnante de son âge d'or de l'ère Showa. De l'apparition des premiers mutants de l'atome au déclin apocalyptique, passant forcément par Godzilla et ses copains.

Image de « Relic de Natalie Erika James »

Qu'il soit Américain, Japonais ou Espagnol, le film de maison hantée n'a jamais quitté nos écrans et de nombreux pays nous ont délivré leurs visions de fantômes hantant des demeures. Venue d'Australie, Relic plonge lui aussi dans ce mythe, mais pour en livrer une brillante modernisation.

Image de « Les Nouveaux Mutants de Josh Boone »

Depuis son premier jour de tournage, il aura fallu pas moins de trois ans pour enfin voir débarquer sur nos écrans la première adaptation du comic book de Chris Claremont et Bob McLeod. Tournage difficile, réécritures successives, montage chaotique, reshoots... Dans ces conditions, et avec l'ombre plénipotentiaire d'un Disney prêt à tout foutre en l'air en un claquement de doigts, difficile de pouvoir ne serait-ce qu'espérer un bon film.

Image de « TENET de Christopher Nolan »

Décidément, 2020 aura été une drôle d'année. Après la crise du coronavirus, le confinement, puis le déconfinement, à l'issu desquels tous les acteurs de l'industrie cinématographique se sont vus englués dans un marasme économique sans précédent, voilà que cette même industrie se tourne vers Christopher Nolan pour espérer amorcer sa lente restructuration.

Image de « Yuki, Le Secret de la montagne magique de Tadashi Imai »

Ça n'en a peut-être pas l'air mais la sortie en copie restauré de Yuki, le secret de la montagne magique est un événement. Pépite du cinéma d'animation japonais pour enfants, ce film était pourtant jusqu'alors quasi-invisible en France où il n'avait bénéficié que d'une confidentielle édition VHS dans les années 80. Cette sortie en salle est également l'occasion de parler de son réalisateur Tadashi Imai.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020