Simetierre de Kevin Kölsch et Dennis Widmyer
True Detective saison 3 de Nic Pizzolatto
Captain Marvel d'Anna Boden & Ryan Fleck
Rejoignez-nous sur :
Image de « Les Indestructibles 2 de Brad Bird »

14 ans après, Brad Bird remet le couvert et donne enfin une suite à l'un des films les plus réussis de l'écurie Pixar. Alors, énième suite du studio trahissant un manque flagrant d'originalité (et un besoin de retour sur investissement certain depuis le rachat par la souris) ou bien nouveau coup de maître d'un génie de l'animation ? La réponse est dans la question.

Image de « Hérédité de Ari Aster »

Dans une grande pièce encombrée de bric-à-brac, le regard s'ajuste et détoure des maquettes posées un peu partout. Des paysages, des maisons, tout est d'une précision impeccable, d'un sens de la composition parfait. Lentement, la caméra s'oriente vers un intérieur, une tranche de demeure, se dirige plus précisément vers une chambre, qui finit par emplir l'ensemble du cadre. Naturellement, quelqu'un toque à la porte, l'ouvre, et pénètre dans la chambre.

Image de « Le Spécialiste avec Johnny Halliday »

Fin des années 60, Johnny Halliday, déjà superstar de la musique, se cherche encore d'un point de vue cinématographique. Lassé d'être abonné au rôle de chanteur à la Elvis (D'où viens-tu, Johnny ?), il cherche d'autres challenges. C'est alors qu'il voit Le Grand Silence, magnifique western glacial de Sergio Corbucci avec Jean-Louis Trintignant et Klaus Kinski. Johnny adore le film et veut tourner avec Corbucci.

Image de « Point de Chute avec Johnny Hallyday »

Depuis le décès de Johnny Hallyday le 5 décembre dernier, l'heure est aux souvenirs. Souvenirs d'une carrière de chanteur, bien sûr, mais aussi d'une carrière d'acteur qui, malgré la tentation de la facilité (à la façon d'Elvis Presley), aura su évoluer au gré de choix souvent audacieux.

Image de « Solo: A Star Wars Story de Ron Howard »

Dans sa volonté d'accroître le nombre de sorties dans l'univers Star Wars, Disney et Lucasfilm déboulent avec leur premier spin-off centré autour de l'un des personnages emblématiques de la trilogie originelle. Ayant déjà déversé des litres d'encres à son encontre, le film signé par Ron Howard mérite-t-il toute cette débauche de haine et de bêtise ?

Image de « Mutafukaz Le Film par Run & Shojiro Nishimi »

Enfin ! Après quasiment un an de tournée en festival, l'adaptation des 600 pages et 6 tomes (hors spin offs) de la BD Mutafukaz, arrive en salle. Sept ans se sont écoulés depuis la mise en chantier du film, 12 ans depuis la sortie du premier tome de la BD, 16 ans depuis le court-métrage Mutafukaz, Operation Blackhead qui lança toute l'aventure, mais Guillaume « Run » Renard, auteur de la BD et co-réalisateur du film est un acharné.

Image de « Avengers: Infinity War des frères Russo »

Dix ans que Marvel et Disney prirent le pari complètement fou, au point de ne pas être suivis par leur distinguée concurrence, de créer une méga franchise répartie sur plusieurs films et plusieurs personnages. Dix ans à essuyer les critiques et les pseudo responsabilités prophétiques de fin du Cinema pendant qu'ils mettaient en place un divertissement comme jamais personne ne l'avait proposé.

Image de « Tigers Are Not Afraid d'Issa López »

Auréolé du Grand Prix du PIFFF 2017 (Paris International Fantastic Film Festival), adoubé par les rois de la punchline de jaquette, Stephen King et Guillermo Del Toro, la sortie du film d'Issa Lopez Tigers are not afraid était attendue avec impatience. Si les dithyrambes s'avèrent quelque peu exagérées, cette variation poético-fantastique sur les ravages du narcotrafic se révèle assez touchante.

Image de « Les Mystères d’Agatha Christie: Rétrospective »

Maitresse du polar britannique, génitrice de personnages cultes et indissociables de la culture populaire mondiale, à l'instar de son ancêtre Conan Doyle, Agatha Christie a vu une multitude de ses romans être adaptés à l'écran. A l'heure où Kenneth Brannagh rencontre un cuisant échec avec son remake du Crime de l'Orient Express, Carlotta a la bonne idée de ressortir sur les écrans quatre des adaptations majeures d'Agatha Christie.

Image de « Hostiles de Scott Cooper »

Après avoir joué les mercenaires au service d'un Johnny Depp méconnaissable dans le très balisé Black Mass (rebaptisé Strictly Criminal en France), c'est le Scott Cooper mélancolique et fataliste de Crazy Heart et des Brasiers de la Colère qui nous revient aujourd'hui avec Hostiles.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2019