Simetierre de Kevin Kölsch et Dennis Widmyer
True Detective saison 3 de Nic Pizzolatto
Captain Marvel d'Anna Boden & Ryan Fleck
Rejoignez-nous sur :
Image de « Annihilation d'Alex Garland »

Est-il possible qu'avec le succès du sympathique (mais assez surestimé) Ex-Machina, le scénariste et réalisateur Alex Garland ait chopé un melon pas possible ? La question se pose avec Annihilation, adaptation d'un roman de Jeff Vandermeer et drôle de mélange un peu raté entre le pensum chiant et abscons et le film d'invasion extra-terrestre déviant et organique.

Image de « Le Rituel de David Bruckner »

En 2006, dans le segment Amateur Night (le meilleur) de l'anthologie horrifique V/H/S, l'américain David Bruckner jetait trois ados queutards en pâture à un monstre surgi du fond des âges, une femelle succube particulièrement vorace. S'il abandonne le found footage et les montées d'hormone façon American Pie, le cinéaste opposent à nouveau une masculinité fragile (ici, celle de trentenaires accrochés à leurs certitudes) à une créature antédiluvienne.

Image de « Les Affamés de Robin Aubert »

Pour le public français, le cinéma québécois c'est avant tout le triptyque de Denys Arcand, Le Déclin de l'Empire Américain (1986), Les Invasions Barbares (2003) et L'Age des Ténèbres (2007) et le très sympathique (et multi-remaké) Starbuck (2011) de Ken Scott. A priori donc, la Belle Province n'est pas vraiment la patrie de l'horreur et des frissons. Sauf pour ceux que les prestations vocales de Céline Dion et d'Isabelle Boulay terrifient, bien entendu.

Image de « Pentagon Papers de Steven Spielberg »

A presque 72 ans, Steven Spielberg continue de faire ce qu'il a toujours dit, des films pour lui, selon ses envies. Ce qui donne aujourd'hui au père d'Indiana Jones une filmographie incroyablement dense et éclectique. Celle d'un rêveur qui aura marqué son siècle, celle d'un père qui aura voulu laisser une trace indélébile à ses enfants et celle d'un citoyen américain prenant le parti et la défense des vrais héros de son pays.

Image de « 3 Billboards : Les Panneaux de la vengeance de Martin McDonagh »

Primé dans toutes les cérémonies majeures du début d'année (4 Golden Globes et 5 Baftas), favori dans une course à l'Oscar archi-serrée, 3 Billboards, un des phénomènes indies américains de ce début d'année, intrigue par son unanimité critique.

Image de « La Forme de l'eau de Guillermo Del Toro »

Cela fait bientôt vingt cinq ans que l'univers de Guillermo del Toro a ouvert ses portes aux cinéphiles du monde entier. Vingt cinq années d'un cinéma principalement dédié à un bestiaire de créatures tour à tour féeriques ou cauchemardesques, véritable carnaval monstrueux que n'aurait pas renié le grand Ray Harryhausen.

Image de « Brigsby Bear de Dave McCary en VOD »

Présenté en avant-première au dernier festival de Sundance et projeté à Cannes en clôture de la Semaine de la Critique, Brigsby Bear est précédé d'une réputation flatteuse. À la fois léger et angoissant, lunaire et décalé, ce premier long-métrage, aujourd'hui dispo en VOD et sur les plateformes numériques, s'avère assez plaisant à suivre. Même s'il porte en lui les stigmates « copyrightés » d'un film ricain issu du circuit indépendant.

Image de « A Ghost Story de David Lowery »

Après avoir émergé à Sundance avec Les Amants du Texas sur lequel il dirigeait déjà le duo Rooney Mara / Casey Affleck, David Lowery a rejoint Disney pour Peter et Elliott le dragon. Utilisant l'argent gagné sur ce dernier pour financer A Ghost Story, Lowery applique parfaitement la stratégie de Scorsese du « un pour eux, un pour moi ».

Image de « Star Wars: Les Derniers Jedi de Rian Johnson »

Attendu avec une ferveur peu commune, la redémarrage de la saga galactique la plus connue de la planète par J.J. Abrams après la vente de Lucasfilm à Disney avait laissé la plupart des spectateurs septiques. Si le film répondait à de nombreuses attentes, il n'arrivait jamais à s'affranchir d'un passé dont il avait l'obligation d'afficher la filiation.

Image de « Stranger Things saison 1&2 »

Véritable phénomène dès la sortie de sa première saison en juillet 2016, la machine à nostalgie de la génération 80 est de retour pour une deuxième saison depuis octobre dernier sur la plateforme Netflix. Si les fans de la première heure y trouveront sans aucun doute leur compte, le téléspectateur un peu plus exigeant est, lui, en droit de s'interroger, 17 épisodes plus tard, sur la stratégie des frères Duffer.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2019