JOHN WICK 2
John Wick: Chapter 2 - Etats-Unis / Honk Kong / Italie / Canada - 2017
Image plateforme « Blu-Ray »
Image de « John Wick 2 »
Genre : Action, Thriller
Réalisateur : Chad Stahelski
Image : 2.35 16/9
Son : Anglais Dolby Atmos, Français DTS HD Master audio 5.1
Sous-titre : Français
Durée : 122 minutes
Distributeur : Metropolitan
Date de sortie : 22 juin 2017
Artistique : note
Technique : note
Interactivité : note
Jaquette de « John Wick 2 »
portoflio
site officiel
LE PITCH
John Wick est forcé de sortir de sa retraite volontaire par un de ses ex-associés qui cherche à prendre le contrôle d’une mystérieuse confrérie de tueurs internationaux. Parce qu’il est lié à cet homme par un serment, John se rend à Rome, où il va devoir affronter certains des tueurs les plus dangereux du monde.
Partagez sur :
Une bombe nommée wick

Le cinéma est quand même magique. C'est un milieu ou tout le monde peut avoir sa chance. Celui ou un simple cascadeur peut devenir un réalisateur efficace. En Chine ce genre de chose est plutôt courant, avec des gars comme Ching siu tung (Histoires de fantômes chinois) ou Yuen Woo-Ping (Tai chi Master) qui sont devenus incontournables, aux Etats-Unis, c'est beaucoup moins courant. C'est ce qui est arrivé à Chad Stahelski.


Répondant à une annonce pour les Wachowski qui recherchaient des cascadeurs pour Matrix, il se retrouve propulsé doublure cascade de Keanu Reeves. Comme dans les plus belles histories d'amour, ceux ci s'entendent si bien qu'il devient sa doublure officielle sur les films suivants de l'acteur. Grimpant les échelons pour devenir coordinateur des cascades, Stahelski tente l'aventure du long métrage en 2014 avec John Wick premier du nom. Recherchant un acteur pour le rôle-titre, c'est logiquement qu'il contacte Keanu Reeves. Celui-ci accepte sur le champ. C'est beau l'amitié !
Le scénario de cette série B un peu sorti de nulle part est plus que simpliste. Après que des malfrats se soient introduits chez lui et aient tué son chien, John Wick décide de se venger en ne faisant aucun quartier. Dit comme ça, rien de très excitant mais ce film a surpris son petit monde. Mise en scène efficace, chorégraphie impeccable, action lisible, Keanu Reeves en mode come-back badass. Succès dit d'"estime" mais carton en DVD, le film s'est fait éclipsé par le Equalizer d'Antoine Fuqua sorti à la même période avec une thématique proche.

 

vengeance forever


Toujours plus grand, toujours plus fort, toujours plus énervé, John Wick 2 déboule deux ans plus tard sur les écrans. Alors qu'il compte prendre sa retraite John Wick (que ses ennemis appellent le croque-mitaine) reprend du service afin d'honorer une dette à un des barons du cartel. Bien entendu, les choses ne vont pas se passer comme prévu. Encore plus furax que dans le premier, Wick va donner du boulot à tous les croques morts où il va passer.
Une fois encore, ce n'est pas par son pitch que le film va briller. Tout aussi efficace que le premier techniquement, l'effet de surprise en moins, ce second tome pêche par son surplus de de gunfight. Les acteurs ont suivi des entrainements drastiques et ça se voit. Keanu Reeves fait une bonne partie du travail lui-même et les figurants se font exploser dans des plans séquences façon Hard Boiled by John Woo. L'hommage au cinéma de Hong-Kong ne s'arrête pas là puisque le final rend hommage à la fameuse scène des miroirs d'Operation Dragon. On s'en prend plein les mirettes. Mais à l'instar d'un film comme The Raid 2, 120 minutes de fusillades presque non-stop a de quoi saturer le spectateur. Heureusement, ce film se rattrape sur un autre aspect.

monde souterrain


Alors que celle-ci était juste esquissée dans le premier volet, John Wick se crée une mythologie. L'univers des tueurs est ici codifié. Il y a des règles que le plus gentlemen des anglais ne saurait ignorer. Tous les coups sont permis dans les rues mais une fois dans leurs lieus communs, ceux-ci doivent se comporter avec le plus grand des savoirs vivres. Ce monde souterrain est tentaculaire et ses ramifications s'étendent sur la planète entière et gare à celui qui ne les respecteraient pas. Ce modèle économique des truands avec leur propre banque, hôtel, contrat et mode de fonctionnement n'est finalement pas si éloigné des modèles politiques obscures que chaque gouvernement nie avoir. L'univers que l'on peut rapprocher des graphics novels auquel il n'est pas une adaptation ne demande qu'à être développer à l'avenir. Faisons confiance au scénariste pour l'explorer davantage dans le tome 3 déjà en préparation.

Moins viscéral que le premier, John Wick 2 malgré ses longueurs montre que son univers en a assez sous le capot pour attiser la curiosité sur sa légende. Attention cependant au traitement futur pour éviter l'overdose de surenchère pyrotechnique dans lequel ce chapitre est tombé.

Cécric Lemaire








Partagez sur :
 

Image :
Limpide et contrasté, le piqué est net. Les nombreuses scènes jouent avec le clair-obscur que le transfert ne trahit pas avec des nuances grisâtres. A contrario, les scènes de jour sont volontairement froides et glacées comme les personnages du film.

 


Son :
Que ce soit en V.O. ou en V.F., les pistes sonores sont de véritables démos qui feront vibrer votre installation sonore et criser vos voisins. Les balles fusent dans la pièce et les coups portés aussi secs que percutants. La séquence dans les sous-sols offre un écho du plus bel effet. Impeccable.

 


Interactivité :
Bien que la galette offre de nombreux modules, ils ne sont pas tous passionnant pour autant. Fort accès promo, celui sur l'entrainement des acteurs sort tout de même du lot. Keanu Reeves a beau avoir dépassé la cinquantaine (et trouvé la source de jouvence), il assure et impressionne par sa souplesse et son assiduité. Intéressant retour également sur la rencontre entre ce dernier et le réalisateur qui reviennent sur leur rencontre.

Liste des bonus : Commentaire audio du metteur en scène et de l'acteur, Scènes coupées 8', Retro Wick : le succès surprise de John Wick 4', L'entrainement 12', Prévisualisation des séquences d'action 5', Keanu & Chad : une association du tonnerre 10', Le monde souterrain 5', En voiture 5', La conception d'une scène 10', Les outils de John 8', Décompte létal 3', Dog Wick 1', Bandes annonces.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022