Robin des Bois - Prince des voleurs : Test du Blu-ray
Le Gangster, le Flic & l'Assassin : Test du Bluray
Elmer Gantry : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Robin des Bois - Prince des voleurs : Test du Blu-ray »

Enorme succès populaire des années 90 iconisant à l'extrême un certain Kevin Costner, Robin des bois Prince des voleurs réussit, malgré les prédictions, à traverser le temps. Pas un chef-d'œuvre, mais une tripotée d'acteurs inoubliables et une remise à neuf d'un mythe que Ridley Scott n'aurait peut-être pas du se risquer à critiquer alors qu'il était en tournage de sa propre version. Assez malvenu...

Image de « Le Gangster, le Flic & l'Assassin : Test du Bluray »

Le cinéma coréen n'a jamais été réputé pour son sens de l'humour mais plus pour sa noirceur ineffable. Entre des uppercuts comme Old Boy, J'ai rencontré le diable ou The Chaser, on sent que le pays en a bavé. Entre l'occupation japonaise et les dictatures subies durant tant années, il en a gros. Ceci explique sans doute cela.

Image de « Elmer Gantry : Test du Bluray »

Les distributeurs français - jamais à cours d'absurdités - jugèrent bon de compléter le titre original Elmer Gantry par un qualificatif : « le charlatan ». Il est regrettable de rétrécir d'emblée l'angle d'attaque d'une œuvre aussi riche et complexe que celle du trop oublié Richard Brooks.

Image de « La Ferme de la terreur : Test du Bluray »

Wes Craven, disparu en 2015, laisse derrière lui une filmographie inégale, en apparence décousue, mais indiscutablement passionnante pour peu que l'on se donne la peine d'y replonger avec attention. Comme L'Emprise des ténèbres ou Le Sous-sol de la peur, La Ferme de la terreur est une œuvre de l'entre-deux, ni un classique immédiat, ni un ratage, et mérite de toute urgence d'être réévaluée.

Image de « Les Anges de la nuit : Test du Bluray »

Miller's Crossing, Les Affranchis, The King of New York, Le Parrain 3. Pas besoin de vous faire un dessin, 1990 fut une année faste pour le film de gangsters américain. Mais, attendez une minute ! Il n'y aurait pas eu un petit oubli, là ? Et Les Anges de la nuit de Phil Joanou, il compte pour du beurre ?

Image de « Un Homme nommé Cheval : Test du Bluray »

Apparu dans les salles américaines la même année que Little Big Men et Soldat Bleu, Un Homme nommé Cheval est l'un des premiers films à renouveler la figure de l'indien sur grand écran. Plus un assassin bestial ou un gentil et brave sauvage, mais bien un être humain à part entière, garant d'une mémoire, d'une culture et de croyances qui lui sont propres. Un grand pas.

Image de « Le Roi Lion (2019) : Test du Bluray »

Pas rassasié d'alimenter les salles obscures avec des relectures de ses grands films d'animation Disney s'attaque à un mastodonte avec sa version 2019 totalement en images de synthèses du Roi Lion.

Image de « Black Journal : Test du Bluray »

C'est dans un entre-deux horrifique et dramatique que se situe précisément son Black Journal en 1977 - auquel on préférera comme d'habitude le titre original Gran Bollito qui renseigne beaucoup mieux à la fois sur les activités peu ragoûtantes du personnage principal, et sur le cadre général de l'intrigue.

Image de « Once Upon a Time… in Hollywood : Test du Bluray »

En 1969, aux yeux du monde entier, Los Angeles n'existe vraiment qu'au travers d'Hollywood, son quartier tout entier dédié à l'industrie du cinéma, où studios et plateaux fourmillent en permanence de techniciens et d'acteurs s'affairant, tout le jour, à faire tourner l'usine à rêves jusqu'à ce que, la nuit venue, ses stars de l'écran rejoignent leur splendide propriété sur ses hauteurs et s'y adonnent à des fêtes dont les lumières scintillent jusqu'à l'aube.

Image de « Gremlins de Joe Dante : Test du Blu-Ray 4K »

Ne pas le confronter à la lumière vive, Ne pas le mettre au contact de l'eau, ne pas lui donner à manger après minuit... Trois commandements auxquels il faut ajouter un quatrième : voir et revoir Gremlins jusqu'à la fin de ses jours sous peine d'oublier ce qu'est le grand cinéma populaire.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2019