Un Condé : Test du Bluray
L'Homme aux colts d'or : Test du Bluray
Happy Birthdead 2 You : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Les Oiseaux II : Test du DVD »

En faisant les poubelles du catalogue Universal, Elephant Films a souvent déniché des pépites oubliées (au hasard, le téléfilm de Frank Darabont, Enterré Vivant). Ce n'est malheureusement pas le cas, pour rester poli, de ces Oiseaux bis, séquelle tardive du classique d'Alfred Hitchcock. La preuve, le réalisateur Rick Rosenthal a préféré retirer son nom du générique pour laisser la place à un prête-nom infamant : Alan Smithee.

Image de « The Unthinkable :  »

Non messieurs dames, la Suède ce n'est que pas que ABBA ou Millenium ! C'est aussi, depuis quelques temps, le collectif Crazy Pictures, soit cinq amis de longue date qui, depuis 2012, envahissent Youtube avec des courts métrages qui ont fait beaucoup parler d'eux. Logique donc, qu'un premier long voit enfin le jour.

Image de « Le Dernier des mohicans (1936) : Test du Bluray »

Alors que la plupart des gens considère Le Dernier des Mohicans comme une œuvre de Michael Mann au succès plus que certain, beaucoup au contraire ne savent pas qu'avant lui, les mohicans ont eu plusieurs vies. Et des vies, l'histoire imaginée par James Fenimore Cooper en 1826 en a vu défiler un bon nombre sous forme d'adaptations cinématographiques plus ou moins réussies.

Image de « Shampoo : Test du coffret Bluray »

En pleine gloire, Warren Beaty produit et coécrit une curieuse comédie satirique sur un coiffeur libertin s'évertuant à financer son propre salon à la veille de l'élection de Richard Nixon. Un film vagabond, parfois vain, qui décrit par la racine la disparition du mythe, celui de l'Amérique du self made man.

Image de « High Life : Test du Bluray »

Autre polémique du dernier festival de Cannes, High Life aurait provoqué des haut-le-cœur à de nombreux spectateurs. Autant qu'à certains critiques, toujours hermétiques au style Claire Dennis, qu'au grand public recherchant là un Interstellar français, et se retrouvant face à une expérimentation inconfortable.

 

 

Image de « La Poupée de Satan : Test du Bluray »

De toute les propositions éditoriales faites jusqu'à présent par l'indispensable éditeur Le Chat qui fume, La Poupée de Satan (La bambola di Satana en VO) n'est pas l'œuvre la plus connue, ni la plus remarquable artistiquement parlant et encore moins la plus aboutie en termes de qualité. Pour autant, si le matou crapoteur a bossé dessus, c'est de toute évidence que le film mérite qu'on y jette un œil plus que distrait.

Image de « Class 1984 : Test du Bluray  »

À l'heure où les réformes du système scolaire s'enquillent sans jamais aller dans le sens du progrès et de l'éducation, la petite série B méchamment burnée de Mark L. Lester revient comme un crachat expulsé dans le mauvais sens du vent. Toujours aussi incorrect, refusant encore et toujours la subtilité Class 1984 a depuis longtemps perdu son cadre de film d'anticipation.

Image de « Vamp : Test du Bluray »

Présenté comme une comédie délurée, comme une revitalisation moderne du mythe vampirique et comme un festival de morceaux de bravoure emporté par une Grace Jones déchainée, Vamp fut surtout l'une de ces nombreuses VHS que le curieux piochait tout en bas du « horreur » d'un vidéoclub de quartier, peu convaincu et pour cause.

Image de « A l’ombre des potences : Test des Bluray »

A l'ombre des potences est un film mal connu et mal aimé de Nicholas Ray. Comment pouvait-il en être autrement pour ce western simple et humaniste, coincé malgré lui entre les sorties des sublimes et baroques Johnny Guitar et La Fureur de vivre ? Pourtant, et en dépit d'une exécution quelque peu bancale, c'est un film qui possède de nombreuses qualités, en plus d'être une synthèse passionnante des thématiques de son réalisateur.

Image de « Philadelphia Experiment : Test du Bluray »

Vous aimez les 80 ‘s ? La science fiction en général ? Les voyages dans le temps en particulier ? Réjouissez-vous ! Bach Films nous gratifie de la sortie en HD d'un film un peu oublié, certes pas essentiel, mais qui témoigne assez bien du genre de productions d'une époque semble-t-il totalement révolue.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2019