Christine : Test du coffret Bluray / Bluray 4K
La Femme qui faillit être lynchée : Test du Bluray
Hellboy (2019) : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Le Chat noir : Test du Bluray »

En plein cœur de la vague historique des Universal Monsters, le plus anonyme Le Chat noir, fausse adaptation d'Edgar Alan Poe, tentait la première rencontre historique entre les deux stars du genre Bela Lugosi et Boris Karloff. Un combat, psychologique, de titans pour un film d'horreur bien plus moderne que le reste de la collection.

Image de « La Dernière flèche : Test du Bluray »

Grande star des décennies 1930-1940, malheureusement décédé trop tôt - à 44 ans ! - pour que les générations récentes le gardent autant en mémoire que d'autres grandes figures hollywoodiennes, Tyrone Power a généralement tendance à incarner le protagoniste tourmenté ou ambivalent plutôt que le héros solaire. En cela, le rôle du constable McDonald dans La Dernière Flèche est une petite curiosité sucrée dans sa carrière.

Image de « La Rose écorchée : Test du Bluray 4K  »

En offrant à un film presque totalement oublié un écrin aussi luxueux et techniquement surprenant que ce triple combo UHD/Blu-ray/DVD, Le Chat Qui Fume affirme une nouvelle fois son statut d'éditeur cinéphile et de militant du bis (qu'il soit italien, américain, allemand ou ... français).

Image de « La Saignée : Test du  Bluray »

Troisième long métrage imaginé par le jeune Claude Mullot après le juvénile Sexyrella et le nanar flottant La Rose écorchée, La Saignée aurait dû être celui de l'amorce d'une carrière fructueuse. Bonification du style et maitrise avancée des ambiances, celui-ci mérite vraiment d'être redécouvert.

Image de « La Mafia fait la loi : Test du Bluray »

13ème titre de la collection Make My Day !, La Mafia fait la loi aurait pu être l'épisode malchanceux du catalogue hétéroclite entrepris par le journaliste Jean-Baptiste Thoret. Il n'en est rien bien entendu puisque l'édition permet de renouer avec un genre passionnant du cinéma italien, le film sur la Mafia, un cinéaste trop oublié, Damiano Damiani, et de se délecter des performances de Claudia Cardinale et Franco Nero.

Image de « Flashdance : Test du Bluray »

Ah, les années 80, époque de tous les débordements visuels et narratifs, période où les blockbusters se résumaient à une ligne de scénario pour le plus grand plaisir des bouffeurs de popcorn décomplexés. Entre gros bras bourrins et comédies régressives, cette époque nostalgique bénie des quarantenaires s'assumait à 2000%

Image de « Haine : Test du Bluray »

Haine est une curiosité. Un film à part pour le moins qui après une sortie en salle franchement catastrophique, pas aidé par une classification « interdit aux moins de 18 ans » totalement incompréhensible, disparu presque totalement des radars. Entre thriller provincial et fable étrange culminant dans une errance nocturne sur un tracteur, l'objet méritait-il finalement le traitement de luxe offert par Le Chat qui fume ? Est-ce bien raisonnable ?

Image de « Un Condé : Test du Bluray »

Si les déboires d'Un Condé avec la censure d'état sont effectivement symptomatiques d'une époque et assez passionnants en soit, il est dommage de trop souvent réduire l'impact du film d'Yves Boisset à ce « détail », tant il transforma, par son approche à la fois populaire, politique et efficace, le visage du polar à la française.

Image de « L'Homme aux colts d'or : Test du Bluray »

Bien avant que Nicolas Cage n'exhibe une paire de Springfield M1911-A1 plaqués or dans le mémorable Volte/Face de John Woo, il y eut Henry Fonda et ses Colts bling-bling dans le Warlock d'Edward Dmytryk, un western shakespearien rongé par l'amertume et que Sidonis Calysta a l'excellente idée de rééditer ces jours-ci en haute-définition.

Image de « Happy Birthdead 2 You : Test du Bluray »

Souffrant du traitement pas très rigoureux d'un concept pourtant prometteur (Un Jour Sans Fin vs Scream), le premier Happy Birthdead sauvait pourtant la mise grâce à l'enthousiasme d'un casting impeccable dominé par la fabuleuse Jessica Rothe. Sans surprise, la suite qui sort ces jours-ci dans nos salles affiche exactement les mêmes défauts et qualités. On remet le couvert ?

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2019