PUZZLE QUEST GALACTRIX
Etats-Unis - 2009
Image plateforme « Nintendo DS »
Image de « Puzzle Quest Galactrix »
Genre : RPG
Musique : Divers
Développeur : Infinite Interactive
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : D3 Publisher
Date de sortie : 23 mars 2009
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Puzzle Quest Galactrix »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Partez explorez la galaxie et coloniser les planètes inconnues. Mais attention, il faudra faire face aux factions rivales, en les affrontant, ou en essayant de vous en faire des alliés.
Partagez sur :
Perdu dans l'espace ?

 

Après une première tentative assez réussie, Infinite Interactive se relance dans le cocktail Puzzle - RPG en transposant le concept dans un Sp     ace-opera. Entre Challenge Of The Warlords et Galactrix, c'est avant tout une histoire de background : oubliez pour cette fois l'univers Heroic-Fantasy, c'est un voyage à travers la galaxie que vous offre cette fois votre DS.

 

Puzzle Quest Galactrix conserve l'esprit de son prédécesseur, mais, il ne s'agit pas simplement d'un nouvel habillage : les développeurs ont également opéré quelques retouches au niveau du gameplay. Pour commencer, la toute première étape de l'aventure, à savoir la création de son personnage, se résume à choisir entre un protagoniste masculin ou féminin. Le choix de la classe a disparu (pour rappel, le premier Puzzle Quest vous permettait d'incarner un chevalier ou un magicien, par exemple), mais le manque n'est pas dramatique et évitera des dilemmes cornéliens. Une fois représenté dans le jeu, vous partez à nouveau remplir de nombreuses quêtes à travers l'espace, et c'est à ce moment que vous découvrez la plus grande nouveauté de ce second volet. L'aire de jeu n'est plus un carré, mais un hexagone, lui-même composé de pièces à six côtés. Ce détail change pas mal la donne puisque le nombre de mouvements possibles se voit augmenté et il est, par conséquent, plus difficile d'anticiper les coups à venir. Si le jeu gagne en richesse, la part de hasard se fait aussi plus importante et il ne sera pas rare de se prendre une (voire plusieurs) grosse(s) attaque(s) que l'on ne pouvait voir venir. Rageant, surtout lorsque cela entraîne une défaite. Heureusement, les points d'XP sont conservés quelques soient l'issus d'un combat, et vous pouvez immédiatement retenter votre chance après un dénouement malheureux.

 

Quête galactique

 

Mais le principal problème du Galactrix est de donner au joueur l'impression de faire du surplace, voire de perdre son temps. Pour citer un exemple, certains voyages vous demandent de pirater une porte spatio-temporelle : pour accomplir ce miracle, il faut éliminer des gemmes de couleurs dans un ordre précis en un temps limité. Au départ, les portes de niveau facile ne posent pas de problème, mais les choses se compliquent quand le nombre de gemmes augmente et que le temps alloué diminue, d'autant que, comme dit plus haut, le hasard joue son rôle. A force d'attendre que la couleur voulue soit représentée sur l'aire de jeu, le joueur se retrouve vite à court de temps. Heureusement là encore, on peut retenter sa chance autant de fois qu'on le désire. Ce qui n'est toutefois pas le cas pour les missions d'extraction : ces phases de jeu vous demandent de vider entièrement un tableau pour récupérer différents types de minerais (dont vous aurez besoin pour réparer votre vaisseau) ; mais si vous échouez, il vous faudra retenter votre chance sur un autre astéroïde (il faut en avoir visité trois différents avant de pouvoir retenter votre chance sur la première !). Ces éléments un peu contraignants risquent de rebuter des joueurs qui auront sans doute du mal à accrocher à l'histoire banale du titre. Comme souvent, vous incarnez un bleu qui affrontera un collègue antipathique lors d'un combat d'entraînement avant que celui-ci devienne votre partenaire privilégié pour le reste de l'aventure... Et ainsi de suite. Ainsi, ce Puzzle Quest manque d'arguments pour convaincre les spécialistes du Puzzle-Game. D'un autre côté, l'aventure devrait motiver ceux qui ont habituellement du mal à s'immerger dans ce genre particulièrement abstrait.

Benoît Barny




Partagez sur :
 

Beaucoup le diront, la réalisation n'est pas l'aspect le plus important dans un Puzzle-Game. Et pour sa part, Puzzle Quest Galactrix est loin de vouloir en mettre plein les yeux. Il se contente du minimum et c'est bien suffisant : l'écran et l'interface sont propres et lisibles, c'est tout ce qu'on demande (on aurait sans doute aimé des icônes plus parlantes pour se retrouver dans l'inventaire, cela dit, mais c'est une autre histoire). Pour finir, sachez que les temps de chargements sont fréquents et, couplés aux écrans de sauvegarde automatique, cassent le rythme de l'aventure qui a déjà du mal à s'emballer : la patience est donc de rigueur.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021