SEGA MEGADRIVE ULTIMATE COLLECTION
Japon / Etats-Unis - 1989 - 2009
Image plateforme « Playstation 3 »Image plateforme « Xbox 360 »
Image de « Sega Megadrive Ultimate Collection »
Genre : Action
Musique : Divers
Développeur : SEGA
Durée : élevée
Langue : Anglais et français
Distributeur : SEGA
Date de sortie : 20 février 2009
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Sega Megadrive Ultimate Collection »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Un revival de la célèbre Megadrive, qui a marqué de son emprunte le début des années 1990...
Partagez sur :
18 bougies

A l'occasion des dix-huit ans de sa mascotte, le fameux hérisson bleu Sonic, Sega propose aux joueurs Xbox 360 et PS3 un joyeux flashback explorant les grandes lignes de la Megadrive, reine des consoles 16 bits. En bonus, on y trouve même quelques titres Arcade et Master System.

C'est près de cinquante jeux que Sega a rassemblés pour cette compilation, soit le double de la précédente anthologie sortie il y a deux ans sur PSP. Chaque titre est toujours accompagné de ce qu'il faut de bonus exclusifs (galeries d'images, trucs et astuces, notes de production, entretiens vidéo avec les concepteurs, jeux d'arcade sortis d'outre-tombe, etc.) pour attirer les retrogamers, qui traînent depuis quelques années déjà au royaume de l'émulation. Au-delà des softs eux-mêmes se dresse ainsi au sein de la collection une véritable saga historique, analysant illustrations à l'appui les motivations et enjeux de chaque titre majeur. Sonic et Sonic 2, véritables bijoux de ce disque, donnent lieu à une comparaison pertinente avec le récent Sonic Unleashed sur consoles New Gen, les auteurs allant jusqu'à regretter en interview l'évidence du gameplay 2D, plus apte à restituer les mouvements éclairs du personnage sans risquer d'envoyer les joueurs dans le décor. D'autres figures oubliées (Ristar notamment) ont également droit à une rétrospective argumentée, le game designer revenant avec générosité sur la conception et le point de vue artistique du titre.

Le haut du panier

Passionnant à éplucher bobine après bobine, genre après genre (plates-formes, RPG, beat'em all, puzzle, shoot'em up) et soft après soft (on aurait tout de même aimé en savoir un peu plus sur l'excellent et exclusif Golden Axe 2), Sega Megadrive Collection ne comprend certes pas que des chefs-d'oeuvre (Ristar peine à divertir sur la durée, Kid Cameleon a terriblement vieilli graphiquement et Golden Axe III est toujours aussi exécrable plus de dix ans après sa sortie) mais ses jeux regorgent quasi-systématiquement d'idées (les métamorphoses de Kid Cameleon, la vitesse des Sonic, le concept obsessionnel de Columns) et de personnalité (les designs hallucinants de Decap Attack, Vectorman ou encore Comix Zone). Suffisamment du moins pour que l'on s'y replonge sans mal à l'heure de la PS3 et de la Xbox 360. Grande nouvelle s'il en est : alors que la précédente anthologie faisait l'impasse sur certains jeux majeurs, la trilogie Streets of Rage (le 2 est extraordinaire), la saga Shining Force (grands RPG exclusifs à la Megadrive) et quelques autres encore ont été réhabilités. Sans parler des version Arcade de Shinobi et Altered Beast, qui laissent espérer une future compilation System 16 / System 32 pas piquée des vers. Quant à l'éventualité de retrouver dans une prochaine réédition certains des titres les plus respectés de la Megadrive, comme Quackshot, World of Illusion, Tazmania, James Pond 2, Toe Jam and Earl, Alisia Dragoon ou Cool Spot, n'espérez pas trop : ces jeux n'ont pas été produits à l'époque par Sega. L'émulation a encore quelques jours devant elle...
Alexandre Poncet










Partagez sur :
 

Techniquement, les jeux n'ont guère changé : les graphismes 16 bits de la Megadrive (64 couleurs affichables simultanément contre les 256 de la Super Nintendo) risquent de faire une drôle d'impression aux novices. Les vieux de la vieille, en revanche, observeront l'écran une larme au coin de l'oeil. Afin d'atténuer les pixels (du 320x240 sur une TV HD, ça ne pardonne pas), cette nouvelle compilation propose des options d'antialiasing proches de certains des émulateurs disponibles. Il est également possible de jouer en un 16/9 étirant les graphismes du jeu sur la largeur. Les puristes préféreront afficher les titres en 4/3, occasionnant des marges graphiquement adaptées à chaque jeu (des murs de briques pour Streets of Rage, par exemple. Voici donc, pour finir, la liste complète des jeux : Alex Kidd in the Enchanted Castle, Alien Storm, Alien Syndrome, Altered Beast (Megadrive), Altered Beast (Arcade), Bonanza Bros., Columns, Comix Zone, Decapattack, Dr. Robotnik's Mean Bean Machine, Dynamite Heady, Ecco : the Tides of Time, Ecco the Dolphin, E-SWAT : City Under Siege, Fantasy Zone, Fatal Labyrinth, Flicky, Gain Ground, Golden Axe, Golden Axe II, Golden Axe III, Golden Axe Warrior, Kid Chameleon, La Légende de Thor, Phantasy Star, Phantasy Star II, Phantasy Star III : Generations of Doom, Phantasy Star IV : The End of the Millennium, Ristar, Shining Force, Shining Force II, Shining in the Darkness, Shinobi, Shinobi III : Return of the Ninja Master, Sonic & Knuckles, Sonic 3, Sonic 3D, Flickies' Island, Sonic the Hedgehog, Sonic the Hedgehog 2, Sonic the Hedgehog Spinball, Space Harrier, Streets of Rage, Streets of Rage 3, Streets of Rage II, Super Thunder Blade, Tip Top, Vectorman, Vectorman 2 et Zaxxon.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021