YOSHI’S CRAFTED WORLD
Japon - 2019
Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Yoshi’s Crafted World »
Genre : Plates-formes
Musique : Divers
Développeur : Good-Feel
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : Nintendo
Date de sortie : 29 mars 2019
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Yoshi’s Crafted World »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Les Yoshis s'amusaient autour du Soleil aux rêves, une pierre merveilleuse capable d'exaucer les rêves les plus fous. C'est alors que Bébé Bowser et son baby-sitter Kamek décidèrent de se rendre sur l'île des Yoshis, bien déterminés à s'emparer de la pierre ! Bien entendu, les Yoshis défendirent farouchement leur trésor, mais soudain… CRAC ! Le Soleil aux rêves se brisa et ses gemmes s'éparpillèrent au-delà de l'horizon. Sans perdre un instant, les Yoshis décidèrent de se lan...
Partagez sur :
Yoshi tire la langue

Toutes les mascottes de Nintendo auront les honneurs de leur grand retour sur Switch. Un détour des plus attendus pour le charmant lézard, ancienne nounou de Bébé Mario, qui après avoir joué de ses crayons de couleurs et de fils de laine se lance dans le scrapbooking, ente structures de cartons, créatures de plastique et explorations 3D.

Un léger changement d'environnement donc, mais une suite logique en tout cas des épisodes précédents et qui surprend forcément un peu moins, quelques années après le succès indéniable des Little Big Planet de Sony. Le jeu n'en reste pas moins visuellement affirmé et particulièrement généreux dans sa conception, proposant ainsi 17 mondes plutôt variés (plaine, jungle, épopée spatiale, fête foraine...) avec à chaque fois un vrai souci de variations dans les matériaux de récupération utilisés et les variations de textures disséminéees. Il faut dire que plus que jamais, ce nouveau Yoshi repose beaucoup moins sur l'intensité de ses phases de plateformes que sur sa multitude de trésors cachés, de petits chemins dissimulés et donc sur l'exploration de chaque tableau. Si abordé comme un Mario-like, Yoshi's Crafted World s'achève aisément en un peu moins de six heures (c'est peu) autant à cause d'un trop petit nombre de tableaux disponibles qu'une difficulté encore et toujours à la baisse, il se montre bien plus accrocheur dès lors que le joueur se met à fouiller les environnements.

 

do it yourself


L'utilisation par les développeurs de déambulations jouant sur plusieurs plans de profondeur et de la faculté nouvelle du petit Yoshi de viser à 360°pour son célèbre tir d'œuf prend alors une tout autre saveur. Quelques éléments du décor en carton qui peuvent être déglingués, des ennemis qui se sauvent avec une fleur en main, des languettes qui transforment quelques languettes de papier en créatures pop-up, la cartouche apporte sont lot de charmants émerveillements, de tendres surprises et d'invitations à la curiosité. Un concept bien senti donc, mais pas toujours aussi bien servi qu'on le voudrait avec une option deux joueurs relativement mal dosée, pouvant s'avérer agaçante avec ces Yoshi qui ne cessent de se grimper dessus dès qu'ils se croisent (rien à voir avec le printemps) ou cette absence confondante de split-screen. Même sensation de traitement trop limité du coté des petites missions annexes invitant soit à retrouver dans le décor un élément particulier façon Où est Charlie ? ou de courir après les mignons petits poochys, le plus souvent dans un niveau entièrement inversé (avec vu sur l'envers du décors). Fun au début mais rapidement redondant, à l'image d'ailleurs de ces tableaux un peu lourd où notre brave Yoshi est transformé en tank de carton.

Constamment agréable et souriant, mais jamais totalement excitant, Yoshi's Crafted World va sans aucun doute ravir les plus jeunes qui découvrir une nouvelle fois un royaume enchanté et une aventure accessible. Ceux qui pleurent depuis des années sur la magie perdue du sublime Yoshi's Island ne sont pas près de faire des économies de mouchoirs.

Nathanaël Bouton-Drouard








Partagez sur :
 

Développé par les habitués de Good-Fell mais double tamponné par la maison Nintendo, Yoshi's Crafted World affiche l'habituel univers riche, coloré et super mignon de l'éditeur. De prime abord le jeu se montre d'ailleurs franchement généreux dans les éléments affichés, en particulier lorsqu'il joue franchement sur les effets de profondeur, et séduit tout autant par la finesse de ses animations. Cela étant dit, il existe tout de même quelques petits soucis qui ternissent un peu l'expérience générale. La bande sonore tout d'abord, ultra répétitive et aussi supportable qu'une compilation de musak, et le choix non pas pour une résolution dynamique (variant en fonction des éléments et des écrans) mais bien par la limite imposée de celle-ci. Le titre n'ira pas beaucoup plus haut que du 675p sur l'écran HD de la maison, mais se vautre surtout à quasiment moitié moins sur l'écran portable entrainant nombreux flous et effets escaliers sur les contours. Assez décevant de la part de Nintendo.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2019