PSIKYO SHOOTING STARS BRAVO
Psikyo Shooting Library Vol. 2 - Japon - 2020
Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Psikyo Shooting Stars Bravo »
Genre : Shoot'em up
Musique : Divers
Développeur : City Connection
Durée : moyenne
Langue : Anglais
Distributeur : NIS America
Date de sortie : 21 février 2020
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Psikyo Shooting Stars Bravo »
portoflio
LE PITCH
NIS rend hommage à Psikyo, l’un des piliers du Shoot’em up old school à travers un diptyque réunissant une douzaine de ses productions. Shooting Stars Bravo est le second de ces deux volumes.
Partagez sur :
Et pour quelques boulettes de plus

Après le cocktail militaire et heroic-fantasy du volume Alpha, NIS America revisite des pages plus mystiques, mais aussi plus colorées, du catalogue de Psikyo, studio réputé pour ses shoot'em up particulièrement corsés.

Comme son prédécesseur, ce volume Bravo réunit six titres, dont la trilogie des Sengoku Ace. Le premier volet, connu à l'international sous le titre de Samurai Aces marque d'entrée de jeu le ton avec son univers inspiré par un japon mystique. Cela au niveau des environnements comme des personnages, entre le moine Bouddhiste, la prêtresse, la jolie blonde au look de kunoichi ou encore l'épéiste couleur locale. Surtout, en tant que première production du studio, parue en arcade en 1993, il met déjà en place des éléments qui deviendront rapidement une marque de fabrique : les fameux power-up, au design immuable, mais aussi le tir chargé aux propriétés distinctes selon le personnage, pour surface d'attaque étendue ou la faculté d'absorber les tirs ennemis. On retrouve également les pièces à ramasser à la chaîne ainsi que l'ordre aléatoire des premiers niveaux pour une impression de renouvellement à chaque partie. Tengai, ou Sengoku Blace - Sengoku Ace Episode II en VO, reprend une formule assez identique, mais la transpose dans un défilement horizontal. C'est également l'occasion pour le studio d'atteindre une division supérieure en termes de réalisation avec des graphismes bien plus fins et des musiques plus entraînantes. Enfin, Sengoku Cannon - Sengoku Ace III, ou Samurai Aces III - Sengoku Cannon en dehors du Japon, apporte un soupçon de subtilité avec le Cannon Shot : achever un ennemi avec celui-ci octroie les fameuses pièces bonus tout en faisant monter le multiplicateur de score. Les amateurs de jeux rétros risquent toutefois de regretter le choix de la 3D assez sommaire pour les décors de ses niveaux.

 

Charlie, delta, echo...


S'il n'est plus maintenant question de folklore japonais, le triptyque suivant ne devrait pas laisser insensible les fans de mangas et de séries animées pour autant. Gunbird, tout comme sa suite et son spin-off Gunbarich, met en scène des personnages hauts en couleurs, aussi bien du côté des protagonistes que des opposants, dans des environnements tout aussi chatoyants. Si le premier volet reprend de manière très classique la formule initiée par Samurai Aces, Gunbird 2 introduit la mécanique de Coin-Chaining, soit la possibilité d'obtenir un bonus plus important à chaque fois que l'on ramasse une pièce laissée par certains ennemis ou éléments destructibles ; ceci à condition que la pièce, alors pivotante, soit bien alignée horizontalement lorsque son personnage la touche. Cette subtilité, un brin tirée par les cheveux, qui fait la différence entre les joueurs du dimanche et les vrais maniaques du score, a d'ailleurs inspiré de nombreux Danmaku sortis par la suite. Quant à Gunbarich, il s'éloigne de ses prédécesseurs en s'appuyant sur un système à la Breakout ou Arkanoid, les fameux casse-brique d'Atari et Taito. Il s'agit pour rappel de détruire brique par brique un mur en revoyant une balle rebondissante. Outre la présence de Marion, la sorcière de Gunbird, Gunbarich introduit d'autres éléments bien à lui, notamment des boss tout aussi agressifs que leurs homologues de shoot'em up purs et durs.

Tout comme le volume Alpha qu'il complète à merveille, Psikyo Shooting Stars Bravo est une pièce de choix pour les amateurs de Shoot'em up, autant au niveau de sa réalisation que de la sélection des titres réunis.

Benoit Barny








Partagez sur :
 

Comme pour le volume Alpha, Psikyo Shooting Stars Bravo manque de contenu annexe, au grand dam des collectionneurs et des curieux avides de détails sur ces classiques du genre. Mais cette compilation assure à nouveau l'essentiel en proposant un confort de jeu optimal grâce aux différentes options. Pour rappel, des filtres permettent d'atténuer, ou non, l'affichage des pixels, tandis que l'écran peut être pivoté pour profiter du mode Tate incontournable auprès des connaisseurs ; sans oublier la possibilité de configurer ses touches ou le nombre de vies et de crédits.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020