Dear Call T.1 de Kiri Gunchi
Lady Kildare T.1 de Brian Holguin & Jay Anacleto
Doggybags One Shot : Dirty Old Glory
Rejoignez-nous sur :
Image de « Dear Call T.1 de Kiri Gunchi »

Présenté par l'éditeur comme un croisement entre Hunter X Hunter, Pokémon, Harry Potter et Final Fantasy (oui rien que ça), Dear Call a la lourde tâche de se faire remarquer dans le flot de Shonen qui inonde encore et toujours les linéaires de nos libraires. Le créateur de Le Dilemme de Toki, peut-il a nouveau trouver le petit truc qui fera la différence.

Image de « Lady Kildare T.1 de Brian Holguin & Jay Anacleto »

Publié partiellement par Semic en 1999, la série The Magic of Aria est désormais reprise par Delcourt sous le titre Lady Kildare. Un changement opéré afin de ne pas créer de confusion avec la série de Michel Weyland, mais qui n'a bien entendu en aucune façon diminué la beauté des peintures signées Jay Anacleto.

Image de « Doggybags One Shot : Dirty Old Glory »

Encore besoin d'une petite gamelle ? DoggyBags est là pour ça, alternant les numéros classiques de son anthologie sanglante et les one shot plus amples mais tout aussi méchants. Dernière fournée, Dirty Old Glory sonne en huis clos le glas d'une Amérique enfoncée dans une nouvelle guerre civile.

Image de « Les Arcanes de la Maison Fleury T.1 de Gabriele Di Caro »

Après avoir exploré plusieurs facette des pouvoirs de la féminité dans le très polisson Sous le paradis, Gabriele Di Caro développe plus généreusement son art avec Les Arcanes de la Maison Fleury, chronique d'une maison close affriolante où les pratiques des clients ne sont vraiment pas ce qu'il y a de plus inquiétant.

Image de « Basketful of Heads de Joe Hill & Leomacs »

Créateur de la série Locke & Key, Joe Hill se voit offrir un pont d'or par DC Comics pour lancer sa propre collection de titres horrifiques. Avant The Dollhouse Family, Daphne Byrne ou Plunge, voici Basketful of Heads et sa petite chaperon jaune au panier bien rempli... de têtes qui parlent.

Image de « Orgies barbares T.1 de Erich Hartmann »

Corpulente série qui s'étale depuis longtemps déjà en sept tomes sans aucune pudeur, Orgies Barbares fait partie des best seller de Tabou BD. D'où la réédition du premier album, épuisé (lui aussi), avec une nouvelle couverture en prime. Bien soft cette dernière d'ailleurs par rapport à ce qui attend le lecteur à l'intérieur...

Image de « Love Kills de Danilo Beyruth »

Les vampires ont la peau dure, et Danilo Beyruth connu chez nous essentiellement pour ses travaux chez Marvel (Les Gardiens de la galaxie, Deadpool V. Gambit, Ghost Rider), en revisite le mythe dans une traque urbaine et contemporaine dans les rues moites d'une citée d'Amérique du sud.

Image de « Shanghai Red de Sebela & Hixson »

Nouvelle découverte de taille du coté de Hi Comics qui après nous avoir enivré avec These Savage Shore, débusque une mini-série Image produite en 2018 : Shanghai Red. Un récit de vengeance sanguinaire, bien ancré dans la réalité d'un boston sordide à la fin du XIXe siècle.

Image de « Marqués de Damián & Javier »

Après la virée démoniaque et métal de The Killmasters, les cousins Damián et Javier, livrent un nouvel affrontement désespéré chez Ankama. Celui plus terre-à-terre, d'un frère et d'une sœur face à l'implacable dureté de la vie.

Image de « Trolls de Troy T.25 d'Arleston & Mourier  »

Née dans les pages de Lanfeust de Troy, voici presque 25 ans que la bruyante et peu hygiénique famille de Trolls imaginée par Arleston et Mourier n'en finit pas de mettre le boxon chez les humains trop précieux de la cité voisine Eckmül. Mais il parrait que l'amour peut abattre toutes les frontières...

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021