L'Art de Le Château dans le ciel
Nightmare Symphony de Domiziano Cristopharo & Daniele Trani
Godzilla Vs. Kong d'Adam Wingard
Rejoignez-nous sur :
Image de « L'Art de Le Château dans le ciel »

La collection des Artbook du Studio Ghibli s'agrandit chez Glénat. Après Mon Voisin Totoro, Le Voyage de Chihiro et Princesse Mononoke, c'est au tour de Le Château dans le ciel de voir son guide traduit en France. Presque 200 pages remplies de documents visuels à tomber et d'annotations toutes aussi lumineuses.

Image de « Nightmare Symphony de Domiziano Cristopharo & Daniele Trani »

Dans les productions indépendantes, on trouve encore cet amour passionnel, quasi charnel pour le Giallo. Dans cet univers, il allait de soi que rendre hommage au réalisateur Lucio Fulci était attendu au tournant. Chronique d'une production 100% indé, 100% européenne, 100% meta, mise en abîme dans l'abîme du bis et c'est tant mieux.

Image de « Godzilla Vs. Kong d'Adam Wingard »

Le voilà enfin, l'ultime volet du monsterverse initié par Warner en 2014. Repoussé pour cause de pandémie, le cross-over entre le japonais Godzilla et l'américain King Kong débarque enfin sans virus, sans masque et... sans scénario.

Image de « Possessor de Brandon Cronenberg  »

Encensé lors de la dernière édition de Sundance, Possessor a poursuivi sur sa lancée en décrochant, courant janvier, le Grand Prix au festival fantastique de Gérardmer. Pandémie oblige, le voici aujourd'hui disponible en VOD. Bonne nouvelle ? Plus ou moins. Malgré un casting solide et un style plutôt affirmé, le long-métrage signé du fiston de David Cronenberg a un peu de mal à tirer son épingle du jeu.

Image de « Zack Snyder's Justice League »

Annoncée par une campagne de communication intensive et inédite dans l'histoire des director's cut, cette nouvelle version de la Justice League, plus conforme aux intentions initiales de Zack Snyder, s'acquitte sans peine de ses trois objectifs avoués : booster le lancement à la traîne de la chaîne de streaming HBO Max, faire oublier le montage hybride et largement moqué de 2017 et permettre à un cinéaste meurtri de faire son deuil.

Image de « WandaVision du Marvel Studio »

Pensée comme une friandise luxueuse pour patienter entre deux long-métrages du Marvel Cinematic Universe, WandaVision s'est finalement retrouvée au centre de toutes les attentions, la faute à la pandémie de COVID-19 et à la fermeture des salles obscures. Malgré un point de départ aussi ambitieux qu'inattendu, la création de Jac Schaeffer et Matt Shakman s'étiole à mi-chemin et se révèle plus frustrante que prévue.

Image de « Le Discours de Laurent Tirard »

Que ce soit avec Et si l'amour c'était aimer et surtout Zaï Zaï Zaï Zaï, ça fait maintenant plusieurs années que les œuvres de Fabcaro remportent un énorme succès en librairie. Un succès qui allait bien finir par intéresser le cinéma et c'est maintenant le cas avec la sortie de Le discours, adaptation non pas d'une de ses bandes dessinées mais d'un de ses romans.

Image de « Cross The Line de David Victori »

Second film de David Victori, après El Pacto en 2018, Cross The Line (No Mataras en VO) s'éloigne de l'horreur fantastique du précédent film du réalisateur pour s'aventurer dans le genre du thriller nocturne avec une relecture du After Hours de Scorsese, sous influence de Gaspar Noé.

Image de « Ratched de Ryan Murphy »

On le sait, rien n'amuse plus le showrunner stakhanoviste Ryan Murphy (American Crime Story, American Horror Story) que de se saisir de figures archétypales de la culture populaire pour mieux les tordre, les retourner, et les adapter à son esthétique et à ses obsessions.

Image de « Cobra Kai saison 1&2 »

Personne n'aurait pu imaginer et encore moins miser sur une série faisant suite 30 ans après au hit des années 80 Karaté Kid. Contre toute attente, Cobra Kai réussit ce tour de force de surpasser haut la main son inspiration d'origine.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021